Encore une chemise ! Chemise Cliff, La Maison Victor

En ce début d’année, je crois avoir eu une période maso, en faisant un blocage sur les chemises à carreaux…
J’ai toujours eu envie de faire chemises à Laurent, mais il est super difficile en ce qui concerne les tissus. J’ai donc jeté l’éponge, car quand il aime pas, il ne met pas. Mais, lorsque je lui ai montré la chemise Cliff dans la magasine La Maison Victor fraîchement acquis à l’époque, et qu’il s’est exprimé « Wa, j’adore, je veux la même ! », j’ai sauté sur l’occasion !

Il avait aussi flashé sur le tissu, qui n’était pas donné (quelquechose comme 24€ le mètre… quand on vit dans le Nord, on déglutit un peu… car ici on paie rarement plus de 12€ le m le tissu et de qualité s’il vous plaît). Mais j’étais tellement contente qu’il soit emballé que j’ai commandé le tissu sur le site du magazine. Quand je l’ai reçu, je l’ai trouvé très beau. J’ai eu aussi l’agréable surprise de découvrir qu’il ne froissait quasiment pas, même sorti de la machine à laver. Bon, ça s’annonçait bien… et pourtant =_=

chemise Cliff10

Lire la suite

Publicités
Publié dans Couture | Tagué , | 12 commentaires

Chemise Cheyenne #1

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un patron qui m’a enthousiasmée comme ça n’était pas arrivé depuis un bon petit moment, au point que j’ai dû vous saouler sur IG…

Je cherchais depuis belle lurette un patron de blouse/tunique/chemise bien précis : je voulais que ce soit relativement ample mais avec une encolure dégagée que je trouve plus flatteuse pour celles qui ont du monde au balcon. Et j’aime bien ce contraste tenue loose et décolleté féminin. Alors, j’avais bien la Aime Comme Majong que je porte beaucoup mais j’avais envie d’avoir une autre option afin de varier les formes.

Et là, après des mois de recherches, je tombe sur le patron de Hey June Handmade, la Cheyenne Tunic. Révélation. En plus de me plaire, ce patron est décliné en 2 versions très complémentaires : une blouse à patte et col style mao et une chemise. Parfait !

Capture d’écran 2016-05-15 à 19.28.44 Capture d’écran 2016-05-15 à 19.28.55

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’ai commencé par coudre la version tunique que je ne vous montre pas maintenant car je n’ai pas fait les photos. Puis, j’ai vite enchainé sur la version chemise.

cheyenne1

Alors franchement, c’est un des meilleurs patrons que j’ai eu l’occasion de voir jusqu’à présent. Les instructions sont bien fichues : il n’y a pas d’erreur, il y a de nombreux schémas précis et compréhensibles, les étapes s’enchaînent parfaitement si bien qu’à la fin, on se dit  » Hein ? C’est fini ? ». Non sans blague, c’est vrai.

cheyenne2

(P*%# de dos cambré qui fait des plis sur les photos…)
C’est magnifaïque ces raccords, hmmm ? Je me permets un peu d’autosatisfaction ici car j’ai eu des foirages ces derniers temps, rapport à la suédine, voyez,  je vous en parlerai promis.
Ce tissu vient du Stoffen Spektakel de Coutrai, acheté pour une somme dérisoire. C’est un coton très souple et fin, au tissage grossier. Ca a un nom, je sais, mais j’ai oublié.

Pour cette chemise, je n’ai pas trouvé de difficulté particulière, si ce n’est les petites étapes un peu délicates du montage de chemise. Déjà, la coupe. Il faut bien faire attention aux raccords. Mais quand on a un tissu qui n’est pas déformé, ça va tout de suite mieux. Ca aussi, je vous en parlerai… Les pièces du col, toujours un peu délicat mais si on bâtit, ça se passe bien. La fente de manche, fingerz in ze noze, avec un bon marquage/bâti, ça passe tout seul.
Niveau taille j’ai choisi la taille S pour le buste puis j’ai élargi à la taille M pour les hanches. Suivant le tableau de mesures j’aurais dû opter pour la taille L, mais mon popotin passait dans le M, alors, roule ma poule ! Je n’ai rien modifié d’autre, promis !

cheyenne4

Alors, une expérience de carreaux précédente où j’ai failli perdre mon sang-froid à plusieurs reprises, m’a fait comprendre que dans la vie, faut pas être maso. Et mettre ses pièces de patte de boutonnage, poignets, fentes, poches, pied de col etc dans le sens diagonal pouvait être une bonne façon d’éviter la raccordite aïgue et ses conséquences sur la santé mentale. Et en plus, je trouve ça plus joli.

cheyenne5

Vous voyez comment un petit décalage d’alignement entre le corps et le col peut passer inaperçu ?

cheyenne7

Ma seule boulette, parce que y’en a toujours une, c’est d’avoir piqué le pied de col avec une marge de 3/8″ au lieu de 5/8″. Ou l’inverse. Bref, il est plus fin qu’il ne devrait. Mais c’est chiant des inches aussi, à bas le système impérial ! Je déconne, j’ai aucune excuse, sur ma MAC, j’ai des graduations en cm et en inches. J’ai pas fait attention, voilà tout ;).

cheyenne6

J’ai bien aimé ici car c’est la troisième technique que je fais pour réaliser les fentes de manches. J’aime beaucoup comparer les différents procédés et voir ce qui fonctionne le mieux. Pour l’instant, j’avais une préférence pour la technique La Maison Victor pour la chemise Cliff (ouiiii bientôt promis) mais là, j’avoue, c’est aussi beau à l’intérieur qu’à l’extérieur.

En conclusion, je suis vraiment très satisfaite de cette réalisation. Je n’ai pas fait de toile et le fit est top. C’était un moment couture très agréable, je ne me suis pas sentie perdue avec les instructions en anglais grâce aux schémas. Je vais sans doute réitérer car il y a un modèle de leggings pour le sport qui me plaît bien, sans compter son nouveau top (en promo !)…

cheyenne3

Publié dans Couture | Tagué | 15 commentaires

Quelques expérimentations sur tops

J’ai réalisé quelques expérimentations sur des tops, en l’occurrence le Tshirt Plantain de Deer & Doe.
Quitte à se coudre ses vêtements, autant rehausser un peu les formes les plus simples pour en faire un top un peu plus original 😉

Plantains noirs4

Lire la suite

Publié dans Couture | Tagué , , , | 4 commentaires

Robe Wren, Colette Patterns

J’ai toujours besoin de robes pour le tango, que ce soit pour porter en bals ou en pratiques ou bien simplement pour les cours.
L’essai de la robe portefeuille Vogue était plutôt concluant, même si je me suis pris plusieurs fois les talons dans l’ourlet (allez savoir pourquoi…). J’ai donc réitéré avec la robe Wren de Colette Patterns. J’ai eu un gros coup de coeur dès sa sortie.

Wren2

Lire la suite

Publié dans Couture | Tagué | 10 commentaires

Blouse Vogue 1387

Honte à moi, cette blouse est finie depuis des semaines, depuis 2015 même… Mais j’avais pas les boutons ! Enfin, même après avoir acheté les boutons, j’ai mis un temps fou à les coudre…

V1387-6

Lire la suite

Publié dans Couture | Tagué , | 14 commentaires

Robe Rosa, La Maison Victor

Les posts ne sont pas très réguliers ici… Pourtant, j’ai cousu plein de trucs ! Mais maintenant que mon soucis de photo est résolu, cela devrait me permettre de retrouver une certaine régularité 🙂
Et puis, j’ai eu un emploi du temps assez chargé ces derniers temps qui a modifié mon organisation… puisque désormais je ne couds plus que le week end.

Aujourd’hui, je vous montre la robe Rosa du magazine La Maison Victor mars-avril 2015. Elle est restée longtemps dans la liste de projets, faute de trouver le bon tissu ! Une forme simple appelle un tissu particulier : motifs ou texture. Et un jour, lors d’un passage chez Mon Bar à Couture, j’ai trouvé mon bonheur ! Catherine a toujours une belle sélection de tissus modernes et avec cette petite touche en plus, les lilloises/nordistes : courrez-y !

Rosa1

Lire la suite

Publié dans Couture | Tagué | 4 commentaires

Gilet 102 du Burda de novembre 2015

Ou, la cousette la plus portée. Ce qui en dit long sur mon enthousiasme face à ce projet !

Gilet 1024

Le gilet 102 du Burda de novembre 2015 est un grand gilet oversized à col châle. Il y a des poches  et il n’est pas doublé. Dans le magazine, il est présenté en version kimono et une autre version avec une maille très fine. C’est le dessin technique qui m’a convaincue.

Gilet 1023

Lire la suite

Publié dans Couture | Tagué | 16 commentaires

Vanessa #1

Sur IG, le mois dernier, un défi « Sézane-like » a été lancé suite à la publication de la jolie robe de Lou et Jo. C’était assez amusant puisqu’on a quasiment toutes posé « à la manière de », je mets une capture IG à la fin de l’article 😉

C’est la même robe qui m’a inspirée et j’ai choisi pour l’occasion de coudre (enfin !) la robe Vanessa de République du Chiffon. Je dis « enfin » car ce patron est le gros hit de l’année dernière, je l’ai acheté dès sa sortie, mais je suis toujours à la traîne 😀

Vanessa12

(attention, un chat se cache dans cette image)

Alors, sur ce patron, j’ai choisi d’élargir le bas de la robe pour arriver à une forme en A plutôt que droite. En effet, sur ce type de robe, l’expérience m’a montré qu’elles ont tendance à remonter et ce n’est pas très pratique. Ici, je peux faire ce que je veux, même du vélo, ça bouge mais ça ne remonte pas. Ma pudeur est sauve.
La robe Sézane a la même forme mais cet évasement est crée par un pli creux derrière. J’ai longuement hésité, très longuement. Si j’en refais une, je ferai ce pli.
Concrètement, j’ai choisi la taille 38 pour le buste, en suivant le tableau de mesures. J’ai ensuite évasé les côtés pour arriver à la plus grande taille en bas.

Vanessa13

Je n’ai rien modifié pour cette version, mais on voit que la pince poitrine est trop haute de 3 cm. Ca n’est pas gênant au porté, mais j’ai retouché le patron pour ma prochaine version.

Le tissu est une sorte de cupro (viscose) bordeaux/lie de vin trouvée chez Toto qui a un très beau drapé. Il n’accroche pas aux collants. J’ai mis un passepoil cuir, qui était coriace, le bougre !
Vous remarquerez que sur mon mannequin qui est sensé avoir les mêmes mensurations que moi, la pince poitrine est ici trop basse de 2 cm o_O. Allez comprendre…

Vanessa11

Ah si, j’ai modifié un truc !
Je vous ai déjà dit que je détestais faire des fronces. Eh bien, il y a un autre truc que je déteste : poser du biais. Oui, je sais, c’est bizarre. Mais j’ai rarement des résultats satisfaisants, ça gondole, ça plisse, c’est pas régulier, et ça m’agace 😉
Et je dois avouer aussi que je n’ai pas de biais d’avance, donc quand je dois en poser, je dois le faire. Et c’est très chiant car je me souviens jamais quelle largeur doit faire ma bande pour passer dans l’appareil à biais. Et puis, il faut faire les raccords, on se crame les doigts… Bref, j’aime pas ça.

Donc, depuis que je couds, je préfère 1000 fois faire une parementure ou une doublure d’empiècement plutôt que de me taper du biais à l’encolure. Chacun ses tocs, hein.
C’est ce que j’ai fait ici, j’ai coupé les empiècements en double et je suis venue assembler en points invisibles les empiècements intérieurs :

Vanessa14

Ca prend 5 minutes et c’est super propre. La finition au biais aussi, me direz-vous. Mais j’ai pris sur moi car pour ma seconde Vanessa, j’ai posé un biais d’encolure.  Comme quoi, je suis pas si psycho-rigide que ça !

Alors, verdict, comme Lou et Jo, cette robe est si facile à porter qu’elle l’a déjà beaucoup été. Elle est très Sézane, simple mais avec un brin d’élégance qui rehausse la tenue.  Le patron, quant à lui, est très rapide à réaliser, il va à l’essentiel et c’est pour cette raison qu’il a eu tant de succès. De plus, ses variations d’empiècements le rendent tellement versatile. Bref, carton plein.

Alors, comme promis, le défi 😀 :

Capture d’écran 2015-12-22 à 19.02.40

Publié dans Couture | Tagué , | 11 commentaires

Ginger, 4ème et fin !

Enfin !! Ca y est, un an après le premier, voici mon 4ème jean Ginger et je pense que niveau modifications, on est bon, Jean-Pierre !
Il est terminé déjà depuis plusieurs semaines, mais j’ai toujours autant de difficultés à prendre en photo mes cousettes… L’avantage, me direz-vous, c’est que je vous montre des fringues ayant déjà été portées (parfois beaucoup). Je peux donc faire un retour sur le seyant. Voyons le bon côté des choses…

Ginger31

Ce qui est pénible quand on est tout seul à se prendre en photo avec le retardateur, c’est qu’on peut pas trop replacer le vêtement, lisser les plis etc… Du coup, ces photos sont hyper honnêtes, vous verrez tous les plis qui apparaissent au porter 😉

Ginger32

Salut, mon petit saucisson !! Mais les plis, c’est normal sur un slim, c’est Heather qui l’a dit. Et puis là, ce tissu jean est un peu moins stretch que les autres, du coup, le jean est plus moulant. Et plus ça moule, plus ça plisse.

Ginger34

Revenons à nos moutons !
Si je refais la synthèse des modifications de cette version, qui est un mix de la version A et B (taille basse et jambes slim) coupé en taille 6 taille et jambes et taille 8 pour les hanches, le tissu est le même que pour le premier, il vient des Coupons St Pierre de Lille :
– empiècement pincé de 3 cm (1,5 cm sur chaque pièce) : c’est l’ajustement « sway back » (dos cambré) proposé par Heather dans le sew along.
– fourche raccourcie de 2 cm : 1 cm de moins devant et derrière
– j’ai réduit la hauteur jambe dos de 1,5 cm par rapport à la jambe devant (justement pour enlever les plis horizontaux à l’arrière de la cuisse)
– la ceinture n’est pas entoilée et là, je me tâte encore car il faut une ceinture. Un entoilage stretch pour le prochain ? Ca permettra de garder de la souplesse en maintenant quand même un peu le tissu.

Et c’est tout ! Finalement, c’était pas tant que ça. Mais je me suis fait piéger par l’utilisation de 2 types de jean stretch très différents l’un de l’autre, qui ne réagissaient pas de la même façon. Mais maintenant, j’y vois un peu plus clair 😉
Celui-ci est vraiment une seconde peau, je ne suis pas serrée dedans. Par contre, le fait que le tissu soit moins stretch pourra peut-être causer la formation de « poches » aux genoux à la longue… J’aurais dû utiliser mon autre tissu pour cette version ultra slim.

Ginger33

ginger39

J’ai utilisé une aiguille double spéciale jean pour réaliser les surpiqûres, ça fait gagner pas mal de temps et c’est beaucoup plus clean.

ginger38

Comme pour le premier, ce sont des chutes de liberty qui m’ont servi à faire les sacs des poches. J’ai surjeté les coutures internes. Je regrette de ne pas avoir eu la dernière version de ce patron avec les poches rattachées à la braguette car c’est vrai qu’elles ont tendance à sortir à l’extérieur.

ginger37

La braguette, pour moi, la meilleure technique pour la poser est dans le sew along de Heather. Le résultat est top.

Et sinon, bonus ! Une fois n’est pas coutume, quitte à faire des photos, autant que ce soit productif. Voici une seconde cousette, si si, cousue depuis des mois. Je sais, c’est honteux. Je l’ai cousu au printemps dernier…

Ginger35

C’est un Plantain de Deer & Doe, en jersey un peu doré trouvé sur le stand de Tissus Ollivier au marché aux Tissus de la Manufacture des Flandres à Roubaix (en avril, donc…). Le tissu m’a coûté un prix très correct et je le porte très souvent, il ne bouge pas !

Ginger36

Pour le haut, je fais un 38 chez DD, aucune modif. Les ourlets sont réalisés à l’aiguille double mais je sens que je vais aller squatter la recouvreuse de Mon Bar à Couture que l’on peut réserver à l’heure, demi-journée, journée (et en plus, c’est une Bernina, je crois)… A bon entendeur !

tricotin1

Ce mannequin réglable est sensé être à mes mensurations, mais il remplit moins les vêtements que moi… Pourtant, j’ai mesuré. C’est un mystère. Ou alors, j’ai une vision déformée de moi-même…

Voilà, à dans 3 mois ! Nan, je déconne, j’ai fait d’autres photos, je vous montre d’autres trucs bientôt 🙂

 

 

Publié dans Couture | Tagué , , , | 20 commentaires

Une robe pour le tango, Vogue 8379

Jusqu’à présent, je m’étais acharnée à coudre des vêtements de tous les jours que je pourrai porter aussi en pratique de tango. Hors, ça ne fonctionne pas vraiment comme ça. Les jupes avec ampleur et une longueur midi conviennent bien à cette danse et à la protection de votre intimité (eh oui, on tourne et on lève les jambes parfois, je ne parle pas des partenaires téméraires qui tentent des portés). En minijupe, c’est compliqué. Il y a eu le cas du short, que j’aime porter tous les jours mais qui est plus difficile à assumer avec des talons aiguilles…

Je me suis donc rendue devant l’évidence : non, les fringues pour danser ne sont pas celles que je porte tous les jours. Le cahier des charges est strict, il faut donc qu’ils aient cette destination précise et c’est tout. Et là, les choses sont devenues beaucoup plus simples !

Le cahier des charges est le suivant :
– Confort et liberté de mouvement
– Eviter d’exhiber ma petite culotte à chaque fois que je lève un peu la jambe
– Ne pas montrer (trop) la transpiration, eh oui, le tango, ça donne chaud !
– Rester à son avantage car sinon, on multiplie les chances de se faire inviter à danser 😉
De ce fait, il est clairement apparu que la robe ou la jupe  étaient les favorites même si en vrai, tu flingues une paire de collant à chaque bal/pratique (le talon qui rippe sur le collant et c’est le drame. Mais c’est ainsi.)
alors, il y a quelques temps, j’ai vu cette robe chez Sewing Tidbits (je ne connaît pas tom prénom !!) et ça a fait « Tilt ! »

V83792

Lire la suite

Publié dans Couture | Tagué , , | 15 commentaires