Mélinda et Georgina

Et voilà, ma robe Mélinda de République du Chiffon est terminée 🙂

melinda 5

Luminosité pourrie + grain qui remonte à mort = photos au porté ratées ! On ne voit aucun détail de l’empiècement, des plis… Ce « noir clair » avec l’empiècement en skaï est assez délicat à travailler… Je retente en extérieur avec l’Homme cette semaine s’il ne rentre pas trop tard !

 

robe Melinda

 

Suite à mes soucis de jupe avec celle d’origine, j’ai adapté celle de Georgina… En fait, j’avais dans l’idée de faire Georgina avec l’encolure devant de Melinda, d’où le fait d’avoir acheté les deux patrons. Mais je suis d’autant plus heureuse, car en plus, j’ai fait Melinda avec la jupe de Georgina ! Vous suivez ?? 😀
Ou comment décliner à l’infini deux patrons…
Pour cette modif, aucune difficulté particulière, il a juste fallu adapter la position des plis sur la jupe devant pour qu’ils coïncident bien avec ceux du corsage : rien de dramatique !

Cette robe me plaît d’autant plus car autant j’avais rencontré beaucoup de difficultés sur Gérard et Rita (pb de coupe notamment), autant ici, tout à été comme sur des roulettes du début à la fin. Et je suis vraiment ravie car j’aime beaucoup République du Chiffon, je trouve que Géraldine a vraiment une touche qui lui est propre, pleine d’audace et de modernité. (du coup, j’ai très envie de tenter Jacques, qui fait de jolis booties sur toutes les versions que j’ai vues jusque là…)

Comme je suis super nulle pour assortir les tissus, je me suis dit, prenons une couleur, le noir (haha, quelle prise de risque !) et jouons sur les textures. J’avais envie d’un truc un peu rock, j’en porte plus en hiver, mais qu’importe… Il a fallu trouver le faux-cuir qui convient : qui sent pas trop le plastoc, pas trop rigide, pas trop vilain, j’ai même pensé à prendre du vrai cuir mais quid du lavage ?

Ca a été un peu (beaucoup) galère à mettre en forme, car au fer, moyen… Le tissu principal est une viscose noire qui ressemble beaucoup à ces tissus tencel ou cupro, impossibles à trouver, avec ce toucher peau de pêche. Très fluide et confortable, il n’a pas cette sensation de synthétique que peut avoir le polyester. Par contre, c’est une matière qui se froisse comme le coton.

melinda 6

« Plaquez les coutures au fer. » Un dictionnaire peut aussi faire l’affaire.

 

Le choix des boutons des épaules a été impossible, j’ai mis des pressions. Si j’avais su, j’aurais bidouillé pour faire une couture d’épaule 😉

melinda 4

8 boutons pressions à coudre à la main, 8 !!!

La suite cette semaine, j’espère !!

Publicités

A propos Sandra

Un peu de couture, un peu de tricot pour une garde-robe faite maison !
Cet article, publié dans Couture, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Mélinda et Georgina

  1. Cém" dit :

    Très, très jolie(s)! Et ces shoes de la mort qui tue…

  2. byclo dit :

    Elle est superbe cette robe 💕 . Belle combinaison des 2 patrons , à garder dans un coin de ma tête 😄

    • Merci 🙂
      C’est surtout que j’ai un problème psychologique avec les jupes froncées, qui je trouve, ne vont pas bien avec un arrière-train rebondi comme le mien. Là, j’ai eu une révélation, taille haute + fronces, c’est pas du tout le bon combo pour ma morpho.

  3. Moustiquette33 dit :

    Voici ma solution pour les empiècements en Skaï !! T’assures grave j’avais pensé à des pressions mais pas à coudre et j’avais peur du rendu mais là c’est PARFAIT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s